Sommaire Page suivante  
Grammaire du français -Approche énonciative

La page pédago…
===============

Voici une première suggestion du type d’exercices grammaticaux productifs, expérimentés en classes de Collège, sur plusieurs années...

En 6° & 5°

- But : Défricher une notion nouvelle et faire le point du niveau de connaissances de la classe

- Notion visée : le DETERMINANT

Matériau proposé : < TRAIN – ARRIVER – EN GARE >

- Consignes : Fabriquer autant d’énoncés (ou phrases) que possible, en plaçant devant le mot TRAIN autant de mots, groupe de mots, expressions ou locutions que vous pouvez.

- Exemples
        LE train arrive en gare.

        DES trains arrivent en gare.

        DES CENTAINES DE trains arrivent en gare etc.

- Conseil : Dix minutes de productions orales pour la mise en train permettront un meilleur rendu. Puis on distribue une double feuille par élève, à raison d’une ligne par énoncé produit.

Correction et compte rendu en commun. Eviter toute notation du test, tout en valorisant le travail effectué.

- Exploitation : on peut ensuite lister tous les déterminants utilisés et procéder, avec les élèves, à leur classement, leur analyse, pour en découvrir le fonctionnement…

- Extension : ce travail, étendu à tout un niveau du collège (ou à tout un secteur scolaire), peut donner lieu à un début de travail en équipe.

Pour plus de détails, consulter le chapitre 12, page 71, " Le Déterminant "de l'ouvrage "Grammaire du français"
Voici un extrait des "Indications pédagogiques" qui se trouvent en fin de chapitre 

 Importance des exercices de substitution et de glose
    Il est souhaitable d’habituer les élèves à effectuer des opérations de substitution sur des énoncés privés de déterminants :

 ___ pompiers ont pu sauver.____.habitants de la maison
 Inciter également les élèves à commenter les différents déterminants utilisés :
- pompiers : des [on ne sait pas lesquels, ni combien, c’est indéfini], les [ceux qui se sont déplacés], un grand nombre de, une douzaine de [nombre approximatif], les pompiers du 18° arrondissement [défini]...
- habitants : des [un nombre indéfini d’habitants], tous les [sans exception], quelques [quatre à six ?], plusieurs [une douzaine], certains [pas tous], les habitants qui... [ont eu l’idée de se réfugier sur le toit]...

 Travail pédagogique d’analyse
      Mettre en évidence les différentes valeurs d’un même déterminant en contexte. Ainsi pour un même déterminant Le, faire apparaître sa valeur généralisante et sa valeur particularisante 
- Le chat est un animal facile à garder en appartement [Le renvoie à la classe des chats]
  Le chat de la voisine [Le, article défini, qui désigne dans ce cas un chat connu des locuteurs : il y a fléchage]
On pourra faire classer les emplois des déterminants rencontrés ou étudiés dans un tableau :
 

Déterminants
Renvoi au général 
Renvoi au particulier
Article le Le chat est un animal... Le chat de la voisine...
Article les Les pompiers sont appréciés.  Les pompiers ont pu sauver...
Article un Un chien, c’est fidèle. Tiens, un chien dans la cour !
Adjectif possessif Votre recette : Vous prenez votre pâte... Attention, votre chien se sauve !...

     Insister sur les différentes fonctions (opérations, rôle, renseignements) cumulées par un même déterminant dans un énoncé :
- Lequel de tes camarades préfères-tu ? [Le groupe déterminatif est interrogatif ; il marque à la fois extraction, parcours sur la collection et relation au co-énonciateur]
- Maman embrassera les petits pâtissiers qui réussiront le gâteau. [Le déterminant sert au fléchage et à l’extraction de ceux qui réussiront le gâteau et pas des autres]

     On peut enfin, par jeu d’analyse, faire toucher du doigt la différence opérationnelle entre :
Trois de mes amis. [extraction = trois parmi mes amis]
Mes trois amis. [globalisation d’un ensemble défini = je n’en ai que trois]...

Suite à donner
    L’étude du déterminant sera complétée par celle du pronom, à cause de la similitude de leur rôle opérationnel et de l’analogie formelle qui existe entre ces deux classes grammaticales :
- Mon  /  Le mien [le.......qui est à moi]. Ce sont des flécheurs relationnels qui apportent tous deux des renseignements sur le genre et le nombre de l’objet fléché, sur sa relation à l’énonciateur.
- Il flatte le cheval / Il le flatte [le....en question]. Les deux sont des flécheurs situationnels.
- Donne moi des billes / Donne m’en [des...du paquet]. Tous deux servent d’extracteurs.
- Quel gâteau / Lequel ? [Choix]. Extraction et parcours de la collection.
- Tous les invités / Tous... [sans exception] Globalisateur affirmatif d’une collection.
    Seule différence de fonctionnement : le déterminant précède le nom, le pronom peut le remplacer ou le reprendre à condition que le contexte ou la situation permettent de savoir de qui ou de quoi on parle.

Progression
Ce chapitre concerne tous les niveaux.
    Dès la 6°, l’élève est en mesure d’appréhender la notion de détermination (qui consiste à faire reculer l’indéterminé) à travers ces marqueurs déjà connus d’eux. Les tests effectués ont montré l’enthousiasme du travail collectif oral fait en classe.
Pour tous les autres niveaux, l’étude des quatre opérations de base est à renouveler pratiquement chaque année.

Sommaire Page suivante